Pêche au Nunavik, Nord du Québec

Pêche au Nunavik, Nord du Québec

Pêche de l’omble Chevalier arctique à la mouche

Épisode 1/2, écrit par Colin McKeown

Cette saison nous avons visité un des lodges qui est incontestablement dans notre top 5 des lieux où nous avons eu le plaisir de pêcher. Il s’agit d’Inukshuk Lodge au Nunavik. Acquis par Paul Ostiguy de Montréal, ce lodge est unique car il est installé directement sur la Baie d’Ungava au lieudit Black Point dans le Québec du nord. Le sentiment qui nous reste de ce voyage est le mot « Surnaturel ». Il est, à ce jour, un de nos voyages les plus excitant et fascinant. Lancer des mouches pour combattre toute la journée des ombles chevaliers arctiques d’en moyenne 10-14 livres, au milieu de phoques, guillemots d’ours blancs ou des baleines est une expérience exceptionnelle que propose cette destination.

Pitsic, Artic char traditionnellement séché au vent par les Inuits

4 heures après avoir quitté Montréal, vous pourrez pêcher sur le bord de la Baie d’Ungava.

Le voyage commence par voler vers Montréal pour attraper un vol intérieur qui mène à Kuujjuaq, capital administrative du Nunavik. Cette ville Nordique en terre inuit prend son essor et s’ouvre au tourisme en développant ses caractéristiques de l’héritage culturel et linguistique, l’art et l’histoire, aussi bien que des vêtements traditionnels et des outils. Vous êtes maintenant au cœur des terres ancestrales des Inuits et vous atteindrez après un court vol de 45 minutes la piste de Black Point. 4 heures après avoir quitté Montréal, vous pourrez pêcher sur le bord de la Baie d’Ungava.

Truite de mer de la baie d’Ungava

Il y a trois espèces de poissons que vous pourrez lors de votre voyage à Inukshuk Lodge, l’omble chevalier arctique anadrome, L’omble de fontaine anadrome, et le saumon atlantique. Nous sommes venus ici pour le célèbre l’omble chevalier arctique anadrome ou Ippalupik (inuktituk) qui remonte de début aout à septembre dans les rivières autour du camp pour aller pondre dans les lacs. Nous sommes venus pour la première semaine d’août quand ils se nourrissent dans les petites baies ou autour des ilets de crevettes et de lançons. Il s’agit de poisson qui peuvent atteindre le poids de 30 livres et dont le poids moyen est de 10 à 12 livres. Gorgés d’énergie iodée, ils sont extrêmement puissants et n’abandonnent jamais le combat. Le plus gros des spécimens que nous avons capturés était de 22 livres. Nous avons pu aussi capturer quelques truites de mer et vu des saumons qui chassaient des bancs de lançons.

%d blogueurs aiment cette page :